SECURITE

La securite AU dojo : ARTICLE DU 10 MAI 1984

techniques

jujitsu

judo sportif

liens / clubs

résultats

tournois

les katas  

enseignants

dirigeants

judokid

musashi

vidéos

lexique

emplois

bonus

Entretien Onduclean

SALLES DE JUDO " Dojo "


ARRETE DU 10 MAI 1984 MODIFIE

Relatif aux garanties d’hygiène, de technique et de sécurité dans les salles de judo et d’aïkido

Art. 1er.

En application de l’article 3 de l’arrêté du 3 janvier 1966 susvisé, le présent arrêté fixe les garanties particulières d’hygiène, de technique et de sécurité des salles où sont pratiqués le judo et l’aïkido.

Art. 2.

Toute salle où exercent une ou plusieurs personnes professant le judo ou l’aïkido dans les conditions prévues à l’article 1er de la loi du 6 août 1963 susvisée doit présenter les garanties minimales d’hygiène, de technique et de sécurité suivantes :

1° Aire de travail

Surface minimum du tapis : vingt-cinq mètres carrés, sans obstacle tel que pilier, colonne... et largeur minimum : trois mètres cinquante.

Au-dessus de six couples de pratiquants, cette surface sera augmentée de 4m² par couple.

2° Équipement de la salle

Hauteur minimum du plafond : deux mètres cinquante sous éclairage.

Protection de la salle par le capitonnage des obstacles de toute nature (angles, piliers, radiateurs...) situés à une distance inférieure à un mètre du tapis et ce, sur une hauteur de un mètre cinquante en partant du sol.

Les matériaux de protection doivent correspondre aux normes de sécurité en vigueur.

Équipement hygiénique et sanitaire : deux W-C, deux urinoirs, une salle de douche collective (quinze pommes de douches) et deux cabines de douches individuelles pour quarante usagers simultanés, ces chiffres pouvant être réduits au prorata du nombre des usagers admis simultanément. (Les caillebotis sont interdits et chaque salle de douches doit comporter une main courante).

Évacuation des eaux usées par raccordement à un réseau public d'assainissement ou par un dispositif conforme aux prescriptions de la réglementation relative à l'assainissement autonome des bâtiments d'habitation.

Existence d'un système d'aération ou de ventilation conforme au règlement sanitaire départemental.

Si la salle est chauffée avec de l'air pulsé, aménagement des arrivées d'air de telle façon que celui-ci ne soit pas dirigé sur les usagers.

Interdiction du verre armé dans le vitrage.

3° Dispositions diverses

Existence d'un nécessaire médical de premier secours, bien équipé, en vue des premiers soins à apporter en cas d'accident, et d'un brancard permettant l'évacuation d'un blessé immobilisé.

Existence d'un téléphone et affichage à proximité de ce téléphone, des numéros d'appel du S.A.M.U., des pompiers, du médecin et d'un responsable de la salle ou du club, de l'hôpital, de l'ambulance.

Interdiction de fumer.

  

INFORMATIONS TECHNIQUES

Eclairement

Pour une salle de Judo accueillant des compétitions de niveaux national et international, l'éclairement doit être situé entre 1 100 et 1 300 lux pour permettre les retransmissions T.V. haute définition.

Etage

Aucun règlement n'interdit la construction d'une salle de Judo en étage.

Prévoir une isolation phonique.

Glaces murales

Autorisées à une distance minimum d'un mètre du bord du tapis.

Les miroirs doivent comporter une matière les rendant solidaires en cas de bris : film plastique ou autres.

Hygiène et entretien des tatamis

Les résultats de la recherche subventionnée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, commandée par la F.F.J.D.A. et menée par le Docteur DREYFUS, du laboratoire de Parasitologie Mycologie de la Faculté de Médecine de Limoges, font état de l'efficacité de certains produits.

Ci-après la liste des industriels fabriquant ces antiseptiques antifongiques :

- RESOLVE (produit ONDUCLEAN) - Zone Industrielle - Rue Nouvelle 28210 Nogent le Roi - Tél. 02.37.65.50.00 - Fax 02.37.65.50.35

- MAROSAM (produit DESINCIDE) - BP 7 - Rue de la Gâtine - 79440 Courlay - Tél. 05.49.72.23.24

Homologation

La F.F.J.D.A. n'homologue pas les salles de Judo mais peut vérifier au préalable sur plans leur conformité par rapport aux normes en vigueur.

L'homologation d'un dojo est établie par la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports.

Plancher

La F.F.J.D.A. recommande un plancher de type basket (correspond à un parquet à l'anglaise en lames massives sur double lambourdage calé.

Résistance au plancher : 600 kg au m².

Sont également utilisés dans les salles fixes à usage exclusif Judo des plates-formes souples montées sur ressorts, plots de caoutchouc ou pneus (déconseillés pour des raisons de sécurité au feu).

Vitres

Les vitres situées à moins d'un mètre du bord du tapis doivent être protégées jusqu'à une hauteur de 1m50 (2 mètres recommandés) par un matériel absorbant type protection murale.

Il n'y a aucune norme en vigueur concernant l'épaisseur de cette protection et sa densité. Une étude est actuellement en cours au CRITT de Chatellerault.

Les vitres situés à plus d'un mètre du bord du tapis et moins de 1m70 du sol doivent comporter une matière les rendant solidaires en cas de bris : film plastique ou autres.


TATAMI DE JUDO, JUJITSU


 

SURFACE DE COMPETITION

La surface de compétition est recouverte de tatami ou d’un matériau équivalent acceptable, de couleur verte en général.

La surface de compétition doit être divisée en deux aires : l’aire de combat et l’aire de sécurité.

1. L’aire de combat

L’aire de combat se divise en deux zones. Une zone de combat carrée (généralement de couleur verte) et une zone de danger qui doit être représentée par une bande de couleur (généralement rouge) d’une largeur approximative de 1 m tout autour de la zone de combat.

2. L’aire de sécurité

L’aire de sécurité est située autour de l’aire de combat (généralement de couleur verte). Une surface de cinquante centimètres de large doit être laissée libre tout autour de celle-ci.

International Minimes

1. L’aire de combat 1. L’aire d’évolution

Dimensions mini. : 8m x 8m Dimensions mini. : 6m x 6m

Dimensions max. : 10m x10m Dimensions max. : 10m x 10m

2. L’aire de sécurité 2. L’aire de sécurité

Largeur mini. autour : 3m Largeur mini. autour : 2m

Larg. mini. entre 2 aires de combat : 4m Larg. mini. entre 2 aires de combat : 1m

National Benjamins et plus jeunes

Cadets et plus âgés 1. L’aire d’évolution

1. L’aire de combat Dimensions mini. : 4m x 4m

Dimensions mini. : 8m x 8 m Dimensions max. : 10m x 10m

Dimensions max. : 10m x 10m 2. L’aire de sécurité

2. L’aire de sécurité Largeur mini. autour : 1m

Largeur mini. autour : 2m Larg. mini. entre 2 aires de combat : 1m

Larg. mini. entre 2 aires de combat : 2 m

Remarques

Un ruban adhésif rouge et un autre blanc, d’environ 10 cm de large et 50 cm de long, doivent être collés au centre de la surface de combat, à une distance d’environ 4 m l’un de l’autre, afin d’indiquer l’emplacement des compétiteurs au début et à la fin du combat. Le ruban adhésif rouge doit se trouver à la droite de l’arbitre, et le blanc à sa gauche.

Tatamis

Les tatamis doivent être d’une qualité suffisante pour amortir les chutes et permettre un déplacement aisé des combattants.

Les tatamis doivent être recouverts d’un matériau plastifié généralement de couleur rouge ou verte qui ne doit pas être glissant, ni trop rugueux.

Les tapis classés NF répondent à ces critères.

Les éléments constituant la surface de compétition doivent être placés les uns contre les autres sans laisser d’interstice, offrir une surface unie et être fixés de manière qu’ils ne puissent être déplacés.

Traditionnellement, les tatamis étaient des éléments rectangulaires de 183 cm par 91,5 cm, ces dimensions pouvant être légèrement plus petites selon les régions du Japon.

De nos jours, ils mesurent habituellement 1 m sur 2 m et sont faits de paille pressée ou, le plus souvent, de mousse agglomérée.

Remarque : Plans annexés.

 

 

 


DEVELOPPEMENT DES EQUIPEMENTS LOURDS JUDO SUR LE TERRITOIRE NATIONAL


 

Un premier plan coordonné de réalisation dojo est mis en place en 1981, un deuxième plus complet en 1986.

OBJECTIF

Un dojo départemental par département, un dojo régional par région, un dojo interrégional par interrégion (une interrégion regroupe 2 à 4 régions).

Un dojo départemental par région peut-être le support du dojo régional.

Un dojo régional par région peut-être le support du dojo interrégional.

DOJO DEPARTEMENTAL

Équipement minimum (à moduler en fonction du nombre de licenciés).

1) Dimension

a) Tapis : 3 tapis de compétition, soit 12 m x 32 m.

b) Salle de compétition : Surface du tapis plus 2 m minimum de dégagement sur les grandes largeurs et 1 m minimum sur les petites (réservé à la circulation des combattants et aux commissaires sportifs, officiels et arbitres).

Soit 16 m x 34 m.

2) Spectateurs

150 places de gradins minimum.

3) Utilisation

150 jours d’utilisation annuelle.

4) Salles annexes

Vestiaires, sanitaires, salle de pesée, 2 bureaux administratifs, une infirmerie avec toilettes hommes et femmes (loi sur le contrôle antidopage), un dépôt.

5) Options

a) Un hébergement municipal à proximité est souhaité.

b) La proximité d’établissements scolaires est souhaitée (1/ Collège ; 2/ Lycée ; 3/ Primaire).

DOJO REGIONAL

Équipement minimum (à moduler en fonction du nombre de licenciés).

1) Dimension

a) Tapis : 4 à 6 tapis de compétition, soit 12 m x 42 m ou 22 m x 22 m ou 22 m x 32 m.

b) Salle de compétition : Surface du tapis plus 2 m minimum de dégagement sur les grandes largeurs et 1 m minimum sur les petites (réservé à la circulation des combattants et aux commissaires sportifs, officiels et arbitres).

Soit 16 m x 44 m à 26 m x 34 m.

2) Spectateurs

450 places de gradins minimum.

3) Utilisation

150 jours d’utilisation annuelle.

4) Salles annexes

Vestiaires, sanitaires, salle de pesée, 2 bureaux administratifs, une infirmerie avec toilettes hommes et femmes (loi sur le contrôle antidopage), un dépôt, un sauna.

5) Options

a) Un hébergement municipal à proximité est souhaité.

b) La proximité d’établissements scolaires est souhaitée (1/ Collège ; 2/ Lycée ; 3/ Primaire).

 

DOJO INTERREGIONAL

Équipement minimum (à moduler en fonction du nombre de licenciés).

1) Dimension

a) Tapis : 4 à 6 tapis de compétition, soit 12 m x 42 m ou 22 m x 22 m ou 22 m x 32 m.

b) Salle de compétition : Surface du tapis plus 2 m minimum de dégagement sur les grandes largeurs et 1 m minimum sur les petites (réservé à la circulation des combattants et aux commissaires sportifs, officiels et arbitres).

Soit 16 m x 44 m à 26 m x 34 m.

2) Spectateurs

800 places de gradins minimum.

3) Utilisation

150 jours d’utilisation annuelle.

4) Salles annexes

Vestiaires, sanitaires, salle de pesée, 2 bureaux administratifs, une infirmerie avec toilettes hommes et femmes (loi sur le contrôle antidopage), un dépôt, un sauna.

5) Options

a) Un hébergement municipal ou à coût modéré à proximité.

b) La proximité d’établissements scolaires est souhaitée (1/ Collège ; 2/ Lycée ; 3/ Primaire).

Précédent     Index